Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
dance with me
Critique de cinémaA priori, c’est un film qui n’a rien de nouveau, dans le sens où il est simple. Au point d’être dépouillé à l’extrême de tous les artifices qui sont aujourd’hui courants comme les effets informatiques…


Il est certain, il ne faut pas juger ce film pour, ou par ses qualités cinématographiques. Peut-être en a-t-il, pléthore même, mais elles ne sont pas flagrantes et, me semble-t-il elles ne sont pas au centre du film. Non, ici, ce qui compte, c’est l’histoire qui est simple au possible. Pis même, elle est presque banale et le scénariste n’a pas eut à se creuser la cervelle puisqu’elle est tirée d’une « histoire vraie ». C’est là pourtant le point remarquable du film, au sens strict du terme. Il est simple. Certainement passera-t-il inaperçu : il n’y a pas de sang, il n’est pas assez « gore » pour être aujourd’hui remarqué. Qui plus est c’est un film optimiste, de ceux que l’on met de nos jours d’office au rebut car ils ne sont pas assez conformes à la réalité, tout du moins à une réalité. Et c’est vrai qu’il y a une pointe d’utopie ici : un danseur qui conquiert les passions de jeunes délinquants et les détourne de leurs vices, cela relève plus que de l’idéal, mais bien de l’utopie.
Malheureusement, c’est aujourd’hui un genre qui, dans le domaine artistique tend à disparaître, c’est le cas au cinéma, mais plus encore dans la littérature, et les Iles des gauchers se comptent sur les doigts. Même les arts plastiques, depuis Otto Dix semblent voir le monde dans un ineffable fatalisme. « Et pourtant, pourtant » écrit Philippe Forest dans Sarinagara, et pourtant il y a la « Colombe » de Picasso…Pourquoi le pessimisme nous gagne-t-il ? Est-ce le mal nouveau de notre monde.
Mais revenons au film en lui-même. Il n’est pas si éloigné de la réalité que le mot « utopie le prétend. Je dirais même qu’il y est plongé : la délinquance scolaire est un fait. D’ailleurs, si la violence n’est ici montrée qu’à petite dose, elle est en revanche grandement suggérée dans les paroles des personnages. On a l’impression qu’elle appartient au passé dans le film. Pour cela, il faut imaginer que le présent débute dans le film lorsque le professeur de danse Pierre Dulin entre dans l’école pour la première fois. Avant, c’est déjà du passé. L’avenir se trouve dans le concours de danse qui est donné à la fin du film, les danses y sont menées à une vitesse supérieure, et une magnificence nouvelle.
Une petite critique demeure pourtant : la rapidité avec laquelle s’enchaînent les étapes, et ceux tout au long du film. En effet le réalisateur brûle les étapes, notamment à la fin à propos de l’absence du « casseur de voiture » au bal qui semble naturelle alors qu’il n’a rien dit à personne ; et cette absence oriente les dix dernières minutes du film. De même, les apprentis danseurs passent instantanément d’un niveau de néophytes à celui des concours. Il semblerait que l’on ait grillé quelques étapes.
Un film reposant en conclusion qui mérite certainement un regard pour son originalité…qui est une absence d’originalité puisqu’il est dans la lignée des Million dollars baby…

Proposé par : ludovic
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique de cinéma
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Critique de cinéma:
je vais bien ne t'en fait pas

 
 
Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Critique de cinéma
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.23 S