Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
''Wire & Glass'' : The Who are back !
Critique MusicaleStrawberry a écouté pour nous le nouveau single des Who, Wire & Glass. Sans plus attendre, il vous en livre sa critique.


Deux petits titres, tout nouveaux tout beaux, avaient laissé entrevoir dès 2004 un retour imminent des Who dans les studios. À Real Good Looking Boy et Old Red Wine, il ne manquait sans doute qu’une chose : de l’ambition. Il est vrai que Roger Daltrey et Pete Townshend ont tergiversé à souhait, alimentant les rumeurs et noyant leurs fans dans un flot de promesses rarement concrétisées. Après de longues années d’attente, les Who sont (enfin !) de retour, et apparemment pour de bon ! Outre une tournée européenne, ce mois de juillet est marqué par la sortie du tant attendu « mini-opéra » du groupe, un petit EP de 11 minutes et 26 secondes sensé rivaliser avec son lointain parent : A Quick One, présenté en 1965.

Sur la pochette de ce single édité chez Polydor, les deux survivants ont joué la carte de l’honnêteté. Pas question de raviver les fantômes des regrettés Keith Moon et John Entwistle ; seules les mines un rien patibulaires de Pete et Roger emplissent cette photographie sobrement imprimée en noir et blanc. La modestie et la simplicité constituent donc l’enveloppe de ce Wire & Glass et ses 6 courtes chansons. Plus qu’une enveloppe, c’est une véritable gangue : à l’intérieur se dissimule un petit joyau musical ! Malgré les voix vieillies de ces monstres des seventies, malgré aussi le vide artistique créé par l’absence de « The Ox » à la basse et aux chœurs, la flamme des Who a survécu et – mieux ! – elle a su engendrer. Oui, Wire & Glass sonne incontestablement comme du bon Who, mais évite avec brio le piège absolu de l’auto-parodie et du copier-coller. Les clins d’œil musicaux à Tommy et Quadrophenia, les deux grands opéras rock de ces mods indémodables, sont glissés avec subtilité, sans tentative oiseuse de « recyclage ». L’inspiration est là, on la ressent dans la voix de Roger Daltrey, dans les riffs de Pete Townshend et dans ses textes aussi, brodés par les fils de l’humour et de l’émotion. Les Who ont tourné une nouvelle page de leur histoire, sans pour autant renier leurs grandes années. Sans être littéralement géniaux, ils se montrent bouleversants et créatifs et, à vrai dire, c’est tout ce que l’on pouvait espérer. Que Wire & Glass tourne, retourne et tourne encore sur les platines en attendant octobre, et la sortie du nouvel album du groupe, le premier depuis… 1982.

The Who, Wire & Glass CD/Vinyl single, 2 pistes (6 titres). Sorti le 24 juillet 2006 chez Polydor.
Proposé par : Strawberry
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique Musicale
· Nouvelles transmises par Strawberry


L'article le plus lu à propos de Critique Musicale:
The Who - ''Endless Wire''

 
 
Article Rating
Average Score: 4.66
Votes: 3


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Coup de coeurCritique Musicale
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.18 S