Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
les deux loups (partie 6)
Roman FeuilletonLe groupe des rusés atteignit bientôt l'astre, ils y montèrent, et partirent à la poursuite du nuage. Leurs lances devinrent plus acérées comme l'avait promis le sage, et leur pied étaient aussi beaucoup plus agiles, mais la folie brulait leurs pensées, et partout où ils restaient trop longtemps, à flairer la trace du vent, la terre se déssechait.


Les loups s'apperçurent qu'il sétaient poursuivis, le gris voulut les attaquer, mais le vent le rattrapa et la lutte continua. Le blanc les regarda, et une brise froide partit à l'encontre des hommes, calmant les désastres qu'ils causaient.
Pendant ce temps, la mère attendait. Ses petits s'étaient éloignés depuis longtemps; ils avaient même dépassé le temps de leur retour habituel, ils n'allaient pas tarder à revenir. Mais au lieu d'eux, ce fut un jeune homme, un des pacifiques, qui approchait, en douceur. La mère ne le flaira pas, trop occupée à chercher ses petits, et elle sentit à ce moment là qu'ils ne passeraient pas. Alors baissant doucement la tête, elle laissa s'écouler sur le sol des larmes. Le jeune homme, qui se tenait maintenant à son côté, la caressa tendrement, affligé de la voir pleurer. Elle sursauta à ce contact, et s'écarta d'un mouvement, mais revient bientôt, intriguée par cette drole de chose qu'elle ne sentait pas aggressive. Elle le flaira, le huma, et lui se laissa faire. Quand elle eut fini il lui demanda pourquoi elle pleurait, alors la louve lui raconta son histoire. Le jeune homme, ému, ramassa quelques larmes et les jeta en l'air, puis il dit à la louve :
"Je vais créer quelque chose qui te permettra de savoir quand tes petits reviendront, et qui leur permettra de savoir où te trouver"
Alors, plongeant soudain ses pieds dans la terre, il attrapa les larmes au vol et commença à se transformer. Sa peau devint dure et noueuse, mais on sentait quand même palpiter son coeur dessous, ses doigts se ramifièrent et ses ongles se colorèrent de vert. Il grandit, tandis que ses pieds s'enfonçaient loin dans le sol. Bientôt sa tête disparut dans l'écorce, alors il leva les bras vers le ciel et se recouvrit d'une coiffe verte et touffue, composée de petites feuilles qui ressemblaient à ses mains. Et c'est ainsi que naquit le chêne, union d'un homme et des larmes d'une louve, et c'est pourquoi ses fruits ont cette drole de forme, celle d'une larme renversée, car la louve pleure vers le ciel en attendant ses petits.
Proposé par : Snakeloup
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Roman Feuilleton
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Roman Feuilleton:
Fred part 3

 
 
Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Roman Feuilleton
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.24 S