Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
Renouveau
PoèmeHier encore ils se mourraient,
Se morfondaient à l'ombre des torents.
Quelques dardes de lumière
Ont réunifié les coeurs
Que l'hivers avait refroidi,
Parfois gelé.



De nouveau papillonnent les amants,
S'étalent sur les bancs publics
Les amours renaissantes.
Ce n'est pas sans pudeur;
Mais sans gêne
Que les amoureux se prouvent qu'ils s'aiment.

Cependant qu'en les cieux
Dépourvus de nues,
Admirant l'oeuvre de sa jeune soeur Vénus,
Déésse Lune scintille admirablement.

Et fort de mille lueurs
Le ciel s'embrase,
Laissant en stupeur
La gent néophyte,
Parant ces amours naissantes
Qui font toute sa candeur.
Proposé par : ludovic
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Poème
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Poème:
Opinion sur la poésie comorienne

 
 
Article Rating
Average Score: 4
Votes: 2


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Poème
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.24 S