Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
The Libertines - "The Libertines"
Critique MusicaleLes Libertines… un bassiste, un batteur, mais surtout un duo de guitaristes/chanteurs des plus audacieux, qui nous livrent ici leur deuxième album, séparé du précédent par de longues péripéties londoniennes, narcotiques et quasi-fratricides, contées si souvent dans les tabloïds. Enregistré en une semaine, entourés d’avocats, ainsi qu’à la production d’un personnage bien connu des amateurs de punk, Mick Jones des Clash, cet opus est rock’n’roll par essence.

De même, sur l’album se côtoient de sublimes ballades, comme « What Katie Did », délicieuse, et ses « shoop shoop, shoop de-lang de-lang » tellement sixties, ou encore « Music When The Lights Go Out », et des hymnes quasi-punk, comme « Tomblands », « The Saga » ou « Narcissist ». Mais au-delà de ça, au sein même des chansons, l’oscillation entre douceur et « vrai » rock’n’roll est perceptible : toujours une phrase rythmée de guitare contredira un ver tranquille. Cela vient peut-être du temps d’enregistrement réduit, que laisse transparaître parfois l’aspect un peu « demo », crade, de certains titres, mais surtout très spontané. Les nombreuses idées du groupe, ainsi que leurs nombreuses références, expliquent également aussi cet aspect « débraillé » : les Libertines semblent avoir tellement à dire, parlant d’amour comme de la société (« Campaign Of Hate » ou « Narcissist », encore, avec ses références à Oscar Wilde), tant d’idées de mélodies, qu’ils semblent incapables de pondre une chanson non pas simple - leurs accords ne recherchent pas du tout la complexité à tout prix - mais banale.

Bien plus important encore dans la musique des Libertines, la relation « d’amour haineux » entre Pete et Carl, noyau central du groupe, qui les fait hélas parfois se déchirer, nourrit sans cesse la musique du groupe en créativité. Leurs voix se marient à merveille, portées par leurs jeux de guitare, différents mais bien complémentaires. L’ultime chanson, et deuxième single, « What Became Of The Likely Lads », est celle qui évoque le plus explicitement, avec mélancolie, leur amitié, et est également parmi les meilleures chansons du disque, avec les quelques ballades évoquées plus haut, ainsi que de très bonnes pièces pop comme, entre autres, « The Man Who Would Be King ».

Vous l’aurez compris, « The Libertines » me plait énormément. Peut-être parce qu’il me rappelle tout ce que j’aime comme musique, mais peut-être aussi parce que c’est un grand album, empreint d’influences diverses piochées dans la culture pop anglaise, mais qui garde une profonde originalité, une approche mélodique inimitable. Plus déjantés que The Strokes, plus classes que The Hives, beaucoup plus poétiques que les Franz Ferdidnand, Les Libertines seraient-ils THE groupe en « The » ?
Proposé par : Armand
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique Musicale
· Nouvelles transmises par Armand


L'article le plus lu à propos de Critique Musicale:
The Who - ''Endless Wire''

 
 
Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Critique Musicale
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.20 S