Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
Y'avait longtemps
Coup de gueuleL'enfer des médias nous renvoit encore et toujours les mêmes slogans tapageurs. À l'heure de la soupe, les images de carnages, à l'heure de la sieste les imbécilités insipides des nouveaux déménageurs.

"Je suis con et j'en suis fier" tel pourrait être le nouvel appât de cette boîte à idées lobotomisées. Car non contente d'emmêtre des conneries à longueur de journées (à part quelques chaînes qui sortent du lot), la télévision nous embrigade dans un monde édulcoré où le dentifrice lave plus blanc que blanc, où les gens sont tous beaux, heureux et stupides, et où les idées sont représentées par de petits diables qui martyrisent les tempes (un cachet "très pas nationTM" et ça va passer). La pensée autonome est de plus en plus mise à l'écart au profit d'émissions "pipole". La masse gouverne, mais ne se gouverne pas. "Tu rêves d'être le maître du monde mais tu n'es plus même le maître de toi-même" (Lofofora), et comme la télé endort les sens, insinue dans le même temps des kaleïdoscopes mirifiques, elle drogue la masse. "La religion est l'opium du peuple" disait Marx, aujourd'hui notre nouveau dieu a son autel dans tous les salons de France et d'ailleurs, il trône devant la famille à qui il dispense sa loghorée adorée. "Nourissez-vous du fruit de mes entrailles, saoûlez-vous de ces médailles" semble-t-il nous crier, du haut de son piédestal.
La télé nous drogue pour mieux nous asservir, on ne peut cumuler vigilance et dépendance, qui plus est nous érigeons les médias en déité, prenant les bavassées pour des évangiles. La culture se meurt à petit feu, mais tout le monde s'en fout : ils sont hypnotisés.
Les images de saccages dévorent les idées, les politiques prolixes asphyxient les pensées, les émissions "culturelles" vendent des idées "prémâchées", seules résistent, quelque part, d'authentiques infos, des scoops censurés : trop dangereux à montrer, ils incitent à réfléchir. Alors le consommateur déviant, con sans moteur, tiré par cette charette carrée, cette lucarne à images qui l'imbibe de rêves et le tient prostré, à portée, comme du bétail.
Proposé par : Snakeloup
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Coup de gueule
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Coup de gueule:
Lettre d’inquiétude et de révolte face à l’Homme

 
 
Article Rating
Average Score: 4.37
Votes: 8


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Coup de coeur
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.20 S