Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
Meek la pré-rentrèe
Interview musiqueLa pré rentrée de Meek, une interview exclusive et sans concession

Bonjour Meek,

Merci de répondre à ces 10 questions de pré-rentrée.
Meek, ton actualité va pas mal bouger en cette rentrée
2004, peux-tu nous en dire plus ?

MEEK: Bonjour, et merci de votre intérêt. Je vais donc
enfin sortir dans quelques jours, probablement vers la
troisième semaine de septembre, mon nouvel album pop
"Margaret et ses bijoux", et un peu après sortira
l'"autobiographie parlée" de McCartney que j'ai
traduite pour Flammarion: "Paul McCartney: les
Beatles, les Sixties et moi".
Après, grand mystère... Je ne sais jamais ce que je
vais devenir dans le futur. Je ne sais pas où je vais.
Si j'ai toujours l'énergie nécessaire, je continuerai
à faire des disques et à traduire des livres, sinon,
j'arrête tout. Je suis dans une phase de ma vie un peu
délicate, difficile. Je suis aux prises avec quelques
problèmes psychologiques personnels un peu
handicapant. Il faut croire que ma chanson
"Psychotique" n'était pas seulement un petit sketch
pop humoristique finalement! (rires) Il semble que
cette chanson reposait sur de vrais problèmes
personnels... Que j'essaie de soigner et d'amoindrir.

- Sur les extraits entendus, j'ai l'impression que
l'album s'inscrit plus dans le style et la continuité
des "Gens Mouchoirs" (ndlr: titre de l'album
"Psychotique" de 2002), non ?

MEEK: L'extrait "Peter et le Ciel" est la chanson la
plus courte et la plus rapide de tout l'album. C'était
un clin d'oeil à l'esprit de mon premier disque
"Psychotique". Mais "Peter et le Ciel" n'est pas du
tout représentatif du reste du nouveau disque! L'album
est plus riche et plus inattendu, je trouve. Des
choses vont surprendre. Mais bien sûr, c'est toujours
moi, il est évident que vous n'allez pas vous
retrouver avec un album d'Eminem sur les bras!
C'est une sorte de "Psychotique Part II" avec un
développement important. Et puis des invités musiciens
sont venus incarner pour moi des sons, et mettre leur
talent au service des morceaux: les guitaristes
Sébastien Petit, Alain Muelle et Cyril Morana, chacun
avec un style différent. Gilles Lamberton est un
brillant jazzman qui est venu de ses doigts illuminer
une chanson qui s'appelle "Bonny Song". Mon adorée
Yara Kallak est venue faire du galoubet, ma copine
Hortensia est venue jouer de la flûte et même des
timbales... Une chanteuse de jazz et de Scat, Iben
Baekkel, est venue improviser du Scat sur "Thé-Cognac
à Copenhague", ce qui est normal puisque qu'Iben est
danoise. Je suis très fier d'avoir fait participer mes
amis. Certaines participations ne sont que parlées,
comme sur la longue chanson finale épique, "Les
Vestiges du Caire". Sans doute la chose la plus
spéciale que j'ai faite jusqu'ici, et je crois que
c'est le grand moment du disque, cette quinzième
chanson. J'en suis assez fier. Et puis le disque, dans
son édition française, aura une petite surprise.

- Comment est né le projet de "Margaret et ses bijoux"
? Es-tu parti dans la même direction et optique que le
précédent, ou avais-tu tu d'autres idées, d'autres
plans ou une autre organisation ?

MEEK: Je voulais faire un disque élégant. "Classieux"
comme disait Gainsbourg. Précis. Rigoureux. Et pour je
ne sais quelle raison, je souhaitais que ce soit une
sorte de "concept-album". Parce que c'est devenu rare,
et parce que c'est risqué. J'avais cette petite
chanson, "Margaret", entièrement vocale, a capella, et
je trouvais que c'était une bonne ouverture d'album.
Après elle, toutes les chansons s'enchaînent. Et du
coup, on peut dire que toutes les autres chansons sont
comme les pensées de cette Margaret. Chacun des
morceaux raconte à sa façon un épisode de la vie de
cette Margaret, ou raconte la vie de quelqu'un qu'elle
a connu ou aimé ou côtoyé... L'une des chansons, "Les
Cow-Boys et Les Indiens", raconte l'une de ses colères
politiques, une autre, "Les Petites Madeleines",
raconte son ironie lorsqu'elle voit le monde. Dans
certaines autres chansons, Margaret, par ma voix,
console les gens et leur donne de l'espoir...
Et à la dernière chanson, "Les Vestiges du Caire",
c'est moi, Meek, qui reprend la parole en mon propre
nom et qui exprime ce que j'ai ressenti par rapport à
un évènement mondial récent qui a marqué tous les
esprits... Facile de deviner lequel...

- Pourquoi ce titre ?

MEEK: Et bien "Margaret", parce que c'est elle qui
ouvre l'album, et "ses bijoux", parce que toutes les
chansons qui suivent sont un peu comme les perles du
collier de Margaret, les pages de sa vie. Ce sont ses
bijoux symboliques: ce qu'elle a entendu, vu, pensé,
vécu, remarqué, etc... Toutes ces chansons sont les
enfants de Margaret. C'est moi qui les chante mais
elles viennent de son esprit. C'est elle qui parle à
travers ma voix.

- Peux-tu nous présenter l'album et les titres ?

MEEK: Après ce qui s'est passé autour du premier
album, qui était un disque simple, fait à la main,
comme une petite carte de visite pour me faire un
petit peu connaître, il fallait vraiment que je trouve
quelque chose de solide.
Alors j'ai voulu développer l'esprit pop de ma musique
et amener ma logique le plus loin possible. J'ai voulu
faire une "gros disque" avec une sorte d'histoire. Les
chansons s'enchaînent presque toutes. Les gens
pourront se moquer de moi en disant que je me suis
fait mon "Sgt. Pepper", mais je ne l'ai pas fait par
prétention. Je rêvais d'un disque qui raconterait une
histoire, avec le début, le milieu et une fin.
Seulement voilà... Je suis incapable d'écrire
linéairement des choses "normales" ou simples. Alors
le disque propose 15 chansons et chacune de ces
chansons propose une énigme. Chaque chanson offre
plusieurs lectures possibles.
Et la toute dernière, "Les Vestige du Caire", est la
chanson la plus ambitieuse et la plus énigmatique du
lot: elle est en trois parties, comme un triptyque. Et
c'est une chanson finale qui comporte une énigme qu'il
faut trouver et que je ne dévoilerai jamais.
Mais si on l'écoute attentivement, en l'analysant un
petit peu, on peut trouver la solution à l'énigme, on
peut trouver le résultat de l'équation.
C'est un album d'équations et d'énigmes en musique.
Cet album est un trip mental joyeux, puis triste, puis
ironique... Avec quand même un peu d'espoir.
Il y a une balade douce et un peu épique sur le
renoncement: "La Ballade Du Trimaran", une satire
politique avec "Les Petites Madeleines", une aquarelle
émotionnelle avec "Peter et le Ciel", un voyage
onirique avec "As We Sail Across The Sea", un
cauchemar raconté minute après minute dans "Les
Girafes de Babylone", une bluette sur le repli sur soi
avec "Ne Venez Pas Chez Moi!", chanson sur laquelle le
joueur de cor anglais du Philharmonia de Londres,
Cormac O'Haodain, a accepté de venir jouer quelques
lignes mélodique. Or, il se trouve que Cormac est le
musicien qui a remplacé Alan Civil dans le
Philharmonia, c'est-à-dire l'homme qui avait joué le
solo de cor anglais sur le "For No One" des Beatles,
alors j'étais très flatté et ravi de ça. La boucle
était bouclée.

- La présence de deux labels ne t'a pas mis la
pression ?

MEEK: Non, parce que c'est moi qui décide de tout en
fait. Je suis très libre et difficilement gérable, je
crois... Le label japonais reçoit, quand ils sont
prêts, les masters de mes disques et les pochettes
informatisés, c'est lui qui les fait fabriquer là-bas.
En France, c'est Bedroom qui sort mes disques, mon
propre petit label, pour l'instant distribué par
Musicast. On verra bien pour la suite.

- Comment se passent tes rapports avec ton label
japonnais ? Je trouve qu'il est impossible de se
procurer tes albums "Psychotique" et "Sleeping With
Big Ben" (inédit en France) ! Aucun distributeur
français ne peut nous les procurer ?

MEEK: Non, ces disques ne sont pas importés pour
l'instant. Mais en fait, il suffit d'aller sur le site
du label japonais sur cette page:
http://minfrance.com/meek/
Là, une fenêtre vous demande de télécharger un
logiciel de lecture de signes japonais. Il faut
l'ignorer et la fermer. Vous finissez tout de même par
atterrir sur le site du label, où se trouvent des
phrases en anglais vous expliquant comment commander
les disques. Les japonais veulent des achats payés par
mandats postaux, ou si vous préférez en International
Money Order envoyés par la poste. Ils trouvent que
c'est finalement le moyen le plus sûr!!! Ils ont peur
des transactions par carte bancaire sur le Net... Que
puis-je dire?
Les Japonais sont des gens très spéciaux. Je serais
incapable de dire ce qu'ils pensent réellement. Ils se
bornent à me dire que je suis là-bas un petit
"artiste-culte" comme ils en raffolent, mais à part
ça... Je ne sais pas où ils en sont. Je ne reçois pas
beaucoup de sous de leur part non plus, d'ailleurs...
Faudrait peut-être que je m'en occupe un peu plus
sérieusement...
Mais tout ça est loin de moi. J'ai une phobie sociale.
Rencontrer les gens m'est très difficile. Je ne le
fais que lorsque je n'ai pas le choix... Nous verrons
bien. Je me considère avant tout comme un gros malade
mental.

- Une date officielle pour la sortie de "Margaret et
ses bijoux" ?

MEEK: Entre le 24 et le 29 septembre. Normalement.

- Tu as aussi traduit un livre, "Many Years From Now"
de Barry Miles, ou la biographie de Sir Paul
McCartney. Quelle est la genèse de ce projet ? Peux-
tu nous en parler ?

MEEK: J'ai toujours aimé traduire. Et il se trouve que
ce livre n'avait jamais été traduit en France, alors
qu'il était sorti en Angleterre et aux USA en 1997. Et
c'est la seule "autobiographie" personnelle de
McCartney. Je dis le mot avec des guillemets parce
qu'il s'agit d'une retranscription de plus de 35
heures d'interviews de Paul. C'est donc une sorte
d'"autobiographie parlée", mise en forme et en
perspective par son ami Barry Miles.

- La traduction d'un livre tel que Many Years From Now
a dû être une joie immense pour toi ? Cette traduction
n'a-t-elle pas pris beaucoup de ton temps en fait ? La
date de sortie est pour quand ?

MEEK: En traduisant ce livre, j'ai voulu faire d'une
pierre deux coups: c'était d'abord traduire la seule
"autobiographie" de McCartney, que personne en France
n'avait songé à traduire... Et puis c'était également
pour moi prendre un second métier: traducteur de
livres. Non seulement c'était une bonne idée
financièrement parlant, ce qui n'était pas du luxe
parce que je suis un artiste pauvre, mais ça entrait
également dans le cadre de cette lente thérapie qui
vise à soigner mes problèmes psychologiques. J'ai
adoré faire ça. C'était une respiration hors de mon
travail de chanteur habituellement calfeutré dans son
sous-marin. Le livre sort chez Flammarion le 22
octobre.
Flammarion a tenu à ce que j'apparaisse sur la
couverture: "traduit de l'anglais par Meek", je suis
flatté.
La traduction m'a pris pas mal de temps, parce que
c'est un livre très particulier à traduire, il mélange
le narratif et le langage parlé. C'est un livre
singulier. McCartney y avoue des choses qui vont en
choquer plus d'un, je pense. Certaines pages sont
étonnantes.
Mais évidemment il a été très difficile pour moi et
pour Flammarion d'acheter les droits de traduction du
livre original. C'est avec la boîte de McCartney à New
York, MPL Communications Inc, que nous avons dû
dealer, et leur contrat est draconien. Mais après des
mois de tractation, après qu'ils aient vérifié ma
traduction, après ceci et cela, les exigences d'Untel
ou la volonté d'un autre dans l'entourage de
McCartney, on a trouvé un bon terrain d'entente. Je
vais rencontrer l'auteur original Barry Miles dans
quelques jours. En plus d'être un ami intime de
McCartney, Miles est un intellectuel et un amateur
d'art moderne. Apparemment, il est ravi que son livre
soit traduit en français, parce qu'il se trouve qu'il
habite à... Paris! Il avait toujours rêvé d'être
publié en français, et ça n'était jamais arrivé!! Je
suis sûr qu'on va bien s'entendre, j'ai habité avec
lui pendant plus de 8 mois en le traduisant!! Et tout
cela crée des liens.

Merci Meek pour cette petite interview de pré-rentrée,
nous allons bien vite nous revoir pour la sortie de
"Margaret et ses bijoux" (interview et critique du
disque) et celle du livre de Barry Miles dont tu as
effectué la traduction.

MEEK: Merci beaucoup à vous, et merci vraiment mille
fois à ceux qui me soutiennent et m'encouragent dans
mon travail. J'espère que mon nouveau disque ne
décevra pas.
Proposé par : Administrateur
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Interview musique
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Interview musique:
Interview de MEEK

 
 
Article Rating
Average Score: 5
Votes: 1


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Interview musique
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.20 S