Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
L'Affaire Callas d'après Alain Germain
Critique LittéraireSur les traces de Gaston Leroux et de son magistral « Fantôme de L'Opéra » ?
Mis à part le lieu de départ et de « dénouement » qui est l'Opéra Garnier, rien n'y ressemble sauf une ambiance.

La note de l'éditeur nous dit énigmatiquement ceci :
« Que se passe-t-il quand les rideaux rouges de l'Opéra se teintent de sang et s'ouvrent sur un effrayant nœud de vipères ? Quand la mort écrit une partition dont les deux interprètes se nomment Jalousie et Folie ?
Alain Germain nous fait voir le monde du Bel Canto comme un effrayant carnaval où, à force de se grimer et de porter des masques, les artistes finissent par ne plus savoir qui ils sont réellement et se mettent à croire qu'on peut construire sa vie comme on écrit un drame lyrique.
Un roman sur la notion de perte du réel, sur le lent glissement vers la démence d'un être qui a fini par croire que la magie de la scène et la vie réelle pouvaient se confondre. Qui est qui ? Suffit-il de désirer pour devenir ?
Avec Alain Germain, le rideau s'ouvre pour une mise à mort, et le contre-ut devient cri d'agonie. Un roman sur la démesure, l'art et la monstruosité écrit par un véritable, professionnel de la scène, et nourri de son expérience du monde de l'Opéra. »

Alain Germain par ce roman policier si peu conventionnel, nous emporte avec poésie et véritable amour dans un milieu qu'il connait bien (Alain Germain a une compagnie de ballet).

Tous les personnages sont attachants et criants de vérités que ce soit William Robert, Madame Johnson, Aïcha, Yvette, Bertrand, Jean Luc (le coup de foudre entre Bertrand et Jean Luc) et Ernest Lebranchu .....

Original et magistral sont les qualificatifs les plus marquants de ce roman :

Original, par les caractères des personnages, par l'intrigue et le final tout à fait dignes de Hitchcock avec de multiples rebondissements magistralement lovés dans l'histoire.

Magistral, car même un néophite en matière d'opéra peut se surprendre à la fin d'avoir emagasiné un vocabulaire « barbare » et aussi une sérieuse envie de découvrir l'opéra et son monde quasiment aussi « Rock'n Roll » que si le décor de ce roman avait été dans l'univers des Sex Pistols, des Doors ou des Stones, l'aspect « gentleman » en plus.

Je ne saurai au final que vous recommander ce livre qui est un véritable enchantement à lire. Pour le moment je cours m'instruire en matière d'opéra.
Proposé par : PierreL
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique Littéraire
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Critique Littéraire:
La trilogie Malaussène de Daniel PENNAC

 
 
Article Rating
Average Score: 3.5
Votes: 4


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Critique Littéraire
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.15 S