Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
Christelle a perdu son chien
NouvelleVu au journal télévisé sur PMB TV cet après midi. Un moment dramatique comme il n'en existe plus. La petite Christelle, 10 ans, a perdu son chien. Un labrador.

C'est émouvant. Sur le plateau, il y a Tony Wax le présentateur, Rory Storm son assistant ainsi qu'un spécialiste de « la » question, Alphonse Bloris, 83 ans, chientologue et sourd comme un homme politique.

Le journal télévisé sur PMB TV ne dure que 30 minutes, mais ce sera bien 20 minutes du journal qui seront consacrées à « l'affaire ». Bien sûr, il ne restera que 10 minutes pour dire que le tremblement de terre du Zorgland à fait 15 000 morts, que la guerre du Palastan face au Zarel à fait encore aujourd'hui ses 250 morts quotidiens ou que Simon-Alain, la méga-star du Stupidacademy, a acheté un paquet de vermicelles, mais rien n'y fais.

L'important, c'est de retrouver le labrador de Christelle. C'est pourquoi, juste avant, il y avait eu huit éditions spéciales.

Tony Wax : « Mesdames et messieurs, l'heure est grave. La petite Christelle a perdu son chien. Nous vous demandons votre aide à tous. Il fait partie de la race des labradors ».

Une dépêche tombe : le nombre de morts du tremblement de terre du Zorgland est revu à la hausse : 15 600 morts.

Rory Storm : « Nous devons vous informer au mieux. Le Zorgland, c'est pas très important. Le chien de Christelle, c'est mieux pour l'audimat ! ».
Tony Wax : « Heureusement, sur le plateau, nous avons un spécialiste qui vous dira mieux que nous ce que nous ne savons pas pour combler toutes ces minutes auquel nous ne savons que faire vu que nous ne savons pas quoi raconter ».

Alphonse Bloris , le spécialiste : « avant tout, il y a une chose que je ne comprends pas. Comment peut-on perdre le Labrador ? Ca fait largement dans les 200 000 kilomètres carrés et super bien soudé au Canada, comment peut-on paumer un truc pareil ? Moi je pense que . »

Tony Wax : « Excusez-moi de vous interrompre, Alphonse, mais ici nous parlons du « chien » : le labrador . Et non pas la région géographique, comprenez-vous ? »

Alphonse Bloris, le spécialiste : « ah ! ok ! le labrador est un minéral, de type plagioclase, répandu dans certaines roches comme la diorite, par exemple. Par contre, si vous prenez un billet de train vers Montreux, et que. »

Tony Wax : « Alphonse, excusez-moi de vous interrompre encore une fois, mais nous parlons « chien ». Le « CHIEN-CHIEN -WOUF-WOUF ! » , vous comprenez ? VOUS COMPRENEZ ? »

Alphonse Bloris : « Ca va, ça va. Je ne suis pas sourd. Vous parlez du canidé ? »

Tony Wax : « oui. Exactement. »

Alphonse Bloris : « Alors, sachez que c'est un chien. A poil ras, noir ou fauve. De grande taille. Sauf si il est petit. Il a quatre pattes et deux yeux. Deux oreilles. D'ailleurs, et pour simplifier, en cas de recherches, ça ressemble à un chien ».

Rory Storm : « Merci Alphonse pour ces précisions qui vont, j'en suis sûr, faire avancer l'enquête ! »

Flash spécial : « les Palestans ont envoyé des cailloux sur la tronche aux Zarels. Bilan ? : 15 morts. Les Zarels ont ripostés et ont envoyés des chars sur la tronche aux Palestans. Bilan ? 15 morts. »

Rory Storm : « c'est loin d'être aussi grave qu'on veut bien nous le faire comprendre, vu qu'on ne fait pas d'audience sur ce sujet précis ! »

Tony Wax : « c'est vrai, vu que le sujet principal est le labrador de Christelle ! Mais je viens d'apprendre que l'audimat vient de monter de trois point. Ca intéresse donc nos téléspectateurs. Heureusement, justement, sur le plateau, nous avons un spécialiste : Alphonse Bloris. Il a vécu 10 ans au Zarel, il a fait la Corée cinq fois et était soudard, probablement, quand Napoléon s'est pris une raclée à Waterloo. Qui sait. Heureusement, Alphonse, qui est maintenant retraité de la guerre 14-18 et est guerrologue à ses heures perdues va vous parler de cette interminable guerre Palestan-Zarel. »

Alphonse Bloris : « Déjà, d'abord, je souhaite formuler un démenti. Je n'ai jamais été soudeur et. »

Tony Wax : « Excusez-moi Alphonse, mais j'ai dit « soudard » et non point « soudeur » ».

Alphonse Bloris : « J'en suis aise. Mais pour parler de ce conflit qui dure depuis belle lurette, c'est a cause d'un incident qui s'est produit le 17 juillet 1956. Ce jour là, la mère du président du Palestan avait prêté en toute amitié son moule à croque-monsieur à la mère du président du Zarel. Quel ne fût pas sa surprise , quand celle-ci lui a rendu l'ustensile dans un état déplorable. Elles s'engueulèrent comme des chiffonnières. Bien entendu, leurs fils respectifs s'en sont mêlés et les choses se sont envenimées à un point tel que vous en connaissez le résultat aujourd'hui. »

Tony wax : « Tiens ! c'est curieux ! je n'ai pas du tout la même version ! Vous en êtes sûr ? »

Alphonse Bloris : « C'est ce qui m'a été dit oralement ! »

Rory Storm : « Oralement ?!? Ah oui, évidemment, vu comme ça. ».

Une dépêche vient de tomber : le nombre de décès dû au tremblement de terre au Zorgland est revu à la hausse : 23487 morts.

Tony Wax : « Bon. Après tous ces détails, ou en sommes nous dans les recherches du labrador de Christelle ? »

Rory Storm : « Un chien aurait été aperçu. Nous attendons confirmation . »

Tony Wax : « Oui, mais ou ? »

Rory Storm : « au Brésil. »

Tony Wax : « Au Brésil ? Mais enfin Rory, vous n'y êtes pas. Christelle a perdu son chien dans le bois de Boulogne. J'en profite pour rappeler à nos cher téléspectateurs, ceux qui n'étaient pas présent avant la huitième édition spéciale concernant cet incident dramatique, que ce chien porte le doux nom de Youkitouille ».

Rory Storm : « Ben excusez-moi Tony, on m'avait dit qu'il a été aperçu en compagnie de brésiliennes, alors. ».

Tony Wax : « Comme nous ne voyons plus trop quoi raconter et qu'il faut meubler, nous allons vous brosser le portait de la famille de Christelle. Heureusement pour vous, nous avons un spécialiste sur le plateau, le bien nommé Alphonse Bloris. Alphonse est un éminent familletologue réputé mondialement dans sa rue de 16 à 17 heures du lundi au vendredi pour 25 euros la séance. Il a une grande expérience du scoutisme et il lui est arrivé de dormir à deux dans la même chambre. La vie de groupe, il connaît bien grâce aux nombreuses guerres auxquelles il a eu l'honneur d'être invité et même plusieurs fois pour certaines. Son livre intitulé « A treize dans le même casque pour descendre la rivière » , qui d'ailleurs s'est vendu à des millions d'exemplaires, en est la face la plus visible. »

Alphonse Bloris : « Christelle est du sexe féminin de sa naissance jusqu'à maintenant. Elle est issue d'une mère et d'un père. Comme toute les petites filles de son âge, elle joue à la poupée. Pour son septième anniversaire, ses parents ont décidé de lui acheter un petit chiot. Il se fait, par un hasard que l'enquête doit encore éclaircir, c'est exactement celui que nous recherchons aujourd'hui. Son père est pharmacien. Sa mère est pharmacienne. Quand elle sera grande, Christelle souhaite faire les 24 heures du Mans en tracteur. Ses parents l'en dissuade et de ce fait l'ambiance est parfois tendue à la maison. »

Rory Storm : « heu.bon .Mais au Zorgland, maintenant il y a 26852 mort »

Tony Wax : « Exactement Rory, exactement. Heureusement, nous avons un spécialiste sur le plateau. Le légendaire Alphonse Bloris. Le grand spécialiste du tremblement vu qu'il a le Parkinson depuis dix ans. De plus, il a habité durant 6 mois le Grand-duché du Luxembourg avec un 0,5 degré sur l'échelle de Richter durant sa présence. C'est comme plaquetectoniquologue que nous avons l'honneur et le privilège d'interroger cet éminent scientifique. Alors Alphonse, votre avis ? »

Alphonse Bloris : « Pardon ? A qui ai-je l'honneur ? »

Rory Storm : « Y a un blême sur ta fiche Tony. C'est Alzheimer et non Parkinson qu'il fallait lire ! »

Tony Wax : « Peu importe. Alors Alphonse, vous en pensez quoi de ce tremblement de terre ? »

Alphonse Bloris : « C'est terrible. Au plus ça tremble ; au plus tout tombe. Au plus ça tombe sur la tête des gens ; au plus il y a de morts. Je parle pour les pays pauvres évidemment. Pour les pays riche il en va tout autrement. Les gens riche, eux, ils ont les moyens de se payer des maisons qui ne tombent pas. Moi , personnellement, je trouve ridicule d'habiter aux endroits à risque quand on a pas les moyens de se le permettre. »

Rory Storm : « Merci Alphonse pour cette analyse qui fait plus avancer votre sénilité que les secours qui devraient sauver ces pauvres gens ».

Tony Wax : « Nous venons d'apprendre, un flash spécial vient de tomber, que Simon-Alain, la méga star du Stupidacademy se serait superficiellement égratigné le petit doigt de la main gauche en ouvrant un paquet de vermicelles. »

Rory Storm : « Et oui mon cher Tony, et comme l'audimat vient subitement d'augmenter de 10 points, nous allons développer le sujet. »

Tony Wax : « Evidemment, la question que chacun se pose, c'est de savoir si sa tournée mondiale dans le Limousin est compromise. Nous venons d'apprendre, (comprenez que c'est du direct, je vous livre les infos comme elles viennent) que le concert qui devait se dérouler à Issy-Lez-Brouf dans la salle « Le joyeux pêcheur » vient d'être annulé. Les 23 personnes qui avaient déjà acheté un ticket peuvent se faire rembourser à la mairie à partir de lundi matin. D'ailleurs, j'apprends qu'un livre sortira demain, écrit par Simon-Alain lui-même, sur ce sinistre événement qui risque de compromettre sa carrière mais avant tout , cette tournée faisait suite à la promo de son dernier album intitulé « Aujourd'hui je regarde mes pieds ». Affaire à suivre donc. ».

Rory Storm : « Tony, pourquoi tu dis que c'est son dernier album alors que c'est son premier ? »

Tony Wax : « S'il te plait Rory, nous sommes à l'antenne. Un peu de tenue que diable. »

Roger Laboureux , envoyé spécial : « Ici Roger, me recevez-vous ? »

Tony Wax : « Oui Roger, nous vous recevons cinq sur cinq ! Que se passe-t- il ? »

Roger Laboureux : « Et bien voilà : je suis à l'instant même, c'est à dire maintenant et actuellement chez les parents de Christelle ! Et je puis vous annoncer une grande nouvelle !!! ».

Tony Wax : « Une grande nouvelle ? Mais vous êtes bien mystérieux mon cher Roger. Tous les téléspectateurs et nous- même ici présent sur le plateau sommes interrogatifs : quel est donc cette grande nouvelle dont personne ne se doute de quoi il pourrait s'agir ? Vous nous faites languir mon bon Roger ! ».

Rory Storm : « Et bien ça alors ! J'en suis tout bouleversé ! Mais comme personne ne se doute de quoi il en retourne, nous sommes suspendus à vos lèvres Roger ! »

Roger Laboureux : « oui, bon. On a retrouvé le chien , le fameux Youkitouille ! »

Tony Wax : « Mais c'est magnifique ça ! Quel grande nouvelle ! Et ou était- il ?»

Roger Laboureux : « Dans la machine à laver ! »

Tony Wax : « Dans la machine à laver ? Je ne comprends pas très bien , Roger ! »

Roger Laboureux : « Ben oui ! Je dois vous préciser qu'il s'agit, en fait, d'un chien en peluche. La petite voulait le laver et l'a donc mis dans la machine à laver. Après, elle a fait une sieste et a complètement oublié son chien en peluche. C'est il n'y a pas cinq minutes que sa maman vient de tout découvrir en voulant y mettre une nouvelle machinée. C'est con, hein ? »

Tony Wax : « Quoi ? Un chien en peluche ? Mais c'est horrible ça Roger, l'audimat s'effondre. On vient de perdre 15 points en à peine une minute. Faites quelques chose Roger, ne restez pas planté là ! Je sais pas moi, prenez une pelle et creusez autour de la maison pour trouver un cadavre, bougez-vous ! »

Roger Laboureux : « Non mais ça va pas la tête ? De toute façon, on est au 18ème étage, tu veux que je creuse ou ? Dans le salon ?»

Tony Wax : « C'est dramatique Roger ! Encore 5 points de perdu ! Je t'en supplie, fais quelque chose ! sors nous de là ! Tue le chien ! » Roger Laboureux : « C'est un chien en peluche, comment veux-tu que je le tue !?! T'en a de bonnes toi ! » Tony Wax : « Alors mange le ! » Roger Laboureux : « Non mais ça va pas bien toi ! » Tony Wax : « Suicide toi ! Jette toi par la fenêtre ! En direct, c'est bon pour l'audimat ! »

Roger Laboureux : « Non mais oh ! Je n'ai que 27 ans et j'ai bien l'intention de vivre le plus longtemps possible. Tu n'étranglerais pas plutôt Alphonse Bloris ? c'est quand même devenu un vieux con et il nous sert quand même plus à grand chose. Tu fais d'une pierre deux coups : tu remontes dans l'audimat et tu te sépare du fossile. »

Tony Wax : « Mais c'est une excellente idée ça. Alphonse, ou êtes vous ? Vous vous cachez Alphonse ? .Alphonse ? Alphoooooonse. ! ».

___[ Pub ]____________________________________________________________
Proposé par : Phil
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Nouvelle
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Nouvelle:
Le Syndrome Boulanger

 
 
Article Rating
Average Score: 5
Votes: 1


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Nouvelle
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.19 S