Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
Biographie de Clive-Ludovic par lui-même
BiographieUne biographie originale de Clive-Ludovic (auteur de la nouvelle "Et si un jour tu penses à moi aussi fort que je pense à toi…") par lui-même sous la forme de Questions / réponses à lui soi-même

Clive interviewé par Clive

Question : Bonjour Clive, alors pour commencer peux-tu nous dire quelques mots te concernant ?

Réponse : Si il y a un art qui est bien difficile, c’est de parler de soi, et de se livrer à un exercice de nombrilisme, consistant à se mettre en valeur par rapport à son environnement. Mais puisque il faut se sacrifier, je me prête bien volontiers au jeu. Je suis né en 1976, un 12 Septembre, dans le Sud Ouest de la France. Très tôt, je me suis intéressé au droit, à la comptabilité, et j’en ai fait mon métier.

Question : quelles sont tes passions ?

Réponse : ma principale passion, c’est sans nul doute la vie, et l’Art difficile qui est de bien la vivre, de telle sorte à ce que lorsque l’on se couche le soir, on ne puisse jamais avoir de remords, ni de regrets de s’être abstenu ou au contraire d’avoir osé. Cet « Art » qu’est la vie demande un très juste équilibre, que je recherche quotidiennement en Amour, en Amitié, et Professionnellement.

Question : as-tu d’autres passions… un peu moins philosophiques et idéalistes ?

Réponse : ma seconde passion, reste sans contestation possible, la musique. J’aurais souhaité devenir musicien professionnel, devenir célèbre, et vivre de la Musique, mais hélas dans ce métier, il y a beaucoup d’appelés, et bien peu d’élus. Je garde cependant de ma très courte carrière musicale d’excellents souvenirs, bien enfouis et protégés au fond de moi, et que je distille de temps à autres. De cette époque là, j’ai aussi gardé le goût d’écrire, et de temps à autres, je rédige quelques textes de chansons, qui pourront qui sait un jour ou l’autre, être chantées par des grands artistes francophones.

Question : tu nous parles de musique, mais quels sont tes goûts ?

Réponse : Ma préférence va principalement vers la pop anglaise, notamment pour la musique faite par les Beatles, Oasis, Starsailor, ou encore Travis. Cependant, j’essaye d’être très ouvert musicalement parlant, et j’écoute aussi beaucoup de musique francophone, avec une certain penchant pour Calogero (artiste qui a un bel avenir devant lui), mais aussi Polnareff et autres Goldman et Cabrel.

Question : d’où t’es venue l’inspiration pour écrire cette première nouvelle pour le « Café des Amis » ?

Réponse : tout est au départ parti d’une discussion avec l’administrateur du site, et de ma volonté de lui faire plaisir (ma philosophie de vie), en apportant ma petite pierre à ce site que j’apprécie beaucoup. Cette petite pierre s’est matérialisée sous l’apparence de cette nouvelle, qui ressemble justement aux pages de mon journal intime. Oui, en effet, même si cela peut paraître un geste « gamin » ou « féminin », j’avoue que je prends beaucoup de plaisir à consigner mes pensées sur un journal que j’appelle « mon carnet de bord »… et le concept pour cette nouvelle fut donc trouvé : ce serait rédigé à la façon d’un journal. Pour l’histoire, j’ai en fait essayé de compiler un peu tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à présent : une histoire d’amour forte mais qui se sont avérées sans lendemain, des histoires d’amitié professionnelles, une histoire d’amour extraordinaire… mais aussi, en projection, l’ombre de ce temps qui passe, et qui nous conduit inexorablement vers la mort. D’ailleurs, en rédigeant soigneusement au quotidien mes précieux « Carnets de Bord » je n’ai qu’un seul but : lutter contre la mort qui nous attend quelque part, tapie dans l’ombre. Je me dis que si je venais à disparaître (le plus tard sera le mieux), j’aimerais que ceux qui restent puissent justement lire ces pages, et se dire : « Eh bien c’était donc cela le fond de sa pensée », et qu’il ne subsiste aucune « ombre » sur mes faits et gestes, et surtout que ces derniers ne soient pas sujets à des interprétations erronées. Lors de la rédaction de cette nouvelle, j’ai même été plus loin, et j’ai imaginé son auteur, cinquante ans après les faits, seul dans sa maison, et attendant la grande faucheuse, en feuilletant les pages de ce journal, et en train d’imaginer sa vie avec Catherina, et commençant chaque phrase par des « SI » et les terminant par des « HELAS », mais avec entre ces deux mots un univers empreint d’un positivisme extraordinaire et non pas d’une sensation sombre. Cette nouvelle, bien que la fin soit tragique, est un hymne à la vie, et sans doute aussi une main que je pose sur l’épaule à toutes les personnes qui voient la personne qu’ils ont aimé disparaître ou partir, en leur disant que chaque départ et la fin d’un chapitre, mais non pas la fin d’un livre, et que, comme le dit Victor Hugo dans « Les Misérables » : « Les meilleurs jours d’une vie sont ceux que l’on n’a pas vécus ». Voilà donc les secrets de la nouvelle que j’ai offert au site.

Question : écriras-tu une autre nouvelle pour « Le Café des Amis » ?

Réponse : voilà une question à laquelle je ne puis répondre, car la réponse dépend de plusieurs paramètres. Tout d’abord et le plus important c’est de savoir si cette nouvelle plaira aux visiteurs du « Café »… le second paramètre qui entre en jeu, c’est sans doute l’inspiration. Je ne cache pas qu’écrire cette première nouvelle qui recèle de détails sur ma vie passée a été très éprouvant, mais fut un vrai plaisir. Donc si l’inspiration refrappe à ma porte, je serais heureux d’en faire profiter les amis du café.

Question : un petit mot de conclusion ?

Réponse : peut-être un mot relativement simple. Sachez profiter de la vie, en toute sincérité et honnêteté.

Proposé par : Administrateur
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Biographie
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Biographie:
Biographie de Pierre Desproges

 
 
Article Rating
Average Score: 5
Votes: 2


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Biographie
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.22 S