Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
LA COULEUR DE L'ARGENT
Critique de cinéma(THE COLOR OF MONEY)
Etats-Unis – 1986
Un film de Martin SCORSESE
Appréciation : Bon film


Eddie Felson (Paul Newman) est un ex-champion de billard à neuf reconverti dans la vente de grands crus. Sa rencontre avec le jeune Vince Lauria (Tom Cruise), prodige du billard qui ne se sépare jamais de Carmen (Elizabeth Mastrantonio), sa compagne, lui redonne le goût de ce jeu. Eddie propose à Vince de le former pour devenir un grand joueur, et finit par le convaincre de se déplacer de salle en salle à travers les Etats-Unis, pendant 6 semaines. Vince a de la technique, mais frime un peu trop et ne connaît pas la subtilité de l’arnaque dont Eddie fut le maître. Quelque peu hostile aux méthodes de son aîné, Vince finit par se laisser séduire par la stratégie. Mais l’envie de jouer s’empare à nouveau d’Eddie, et le maître va bientôt concurrencer l’élève…



La couleur de l’argent est la suite (autonome) de l’Arnaqueur (Robert Rossen - 1961), à l’occasion de laquelle Paul Newman repris son rôle d’Eddie Felson. Ce fut aussi le film qui lui offrit enfin l’Oscar ô combien mérité du meilleur acteur. La confrontation avec la star montante Tom Cruise restera dans les annales du Septième Art, malgré le jeune âge de ce dernier, et ses quelques maladresses d’acteur peu expérimenté. Newman / Cruise, c’est un conflit de générations, la croisée des chemins de deux des plus grands séducteurs de l’histoire du cinéma américain, au milieu desquelles se trouve la ravissante Elizabeth Mastrantonio ; on aurait pu craindre un scénario bateau, on s’imaginait déjà le vieil Eddie et ses yeux bleus filant avec la jeune nymphe, face à un Vince naïf et impuissant… Heureusement l’on se trompait, et aucune histoire d’amour ringarde ne vient bouleverser l’ordre du film et empiéter sur le sujet principal : le billard ; le côté sensuel se limite à une scène marquante où Eddie réagit violemment à l’attitude allumeuse de Carmen à son égard.

Le secret de la réussite de ce film très populaire, c’est la manière dont Scorsese a traité le billard et a filmé les scènes de jeu. La mise en scène captivante et mobile parvient à faire du billard un jeu passionnant et spectaculaire, dans les coulisses comme sur le tapis. Ce n’est pas un drame psychologique se déroulant dans le milieu du billard : c’est un film sur le billard baignant dans une ambiance de drame psychologique. Et si profondeur il y a, elle est due au personnage complexe de Newman (c’est presque un pléonasme), ni noir ni blanc, attiré par l’argent sans être dépourvue d’humanité, mufle mais fidèle.

Le scénario est bien ficelé, c’est vrai, mais la présence de Newman, meilleur que jamais, permet à l’histoire d’être menée avec brio, classe et professionnalisme. En grand acteur qu’il est, Newman polarise l’attention avec un naturel déconcertant.

A voir pour la passion qui se dégage, pour l’ambiance étonnante et finalement très pessimiste, et pour l’interprétation magistrale de Paul Newman, dans un des plus grands rôles de sa carrière.
Proposé par : Strawberry
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique de cinéma
· Nouvelles transmises par Administrateur


L'article le plus lu à propos de Critique de cinéma:
je vais bien ne t'en fait pas

 
 
Article Rating
Average Score: 5
Votes: 1


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Critique de cinéma
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.20 S